L'histoire du Prix de Paris

©Adèle Onnillon

Le Prix de Paris est la distinction la plus importante et la plus ancienne de l’Ensba Lyon. Créé en 1876, il a été complété en 1929 par le legs Pézieux à la Ville de Lyon.

 

À l’origine, ce prix permettait au/à la lauréat·e de poursuivre des études à l’École des beaux-arts de Paris et de bénéficier ainsi de l’émulation artistique de la capitale. À sa création, le Prix de Paris est à l’École des beaux-arts de Lyon ce que le Prix de Rome est à celle de Paris – une reconnaissance, un passeport, une distinction. Contrairement au Prix de Rome, supprimé après 1968, le Prix de Paris existe toujours.

 

Le Prix de Paris, en collaboration avec la Cité internationale des arts à Paris et avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes, est décerné par un jury qualifié à un·e jeune artiste tout juste diplômé·e de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, après cinq années d’études.

 

Il donne droit à la jouissance d’un atelier-logement à la Cité internationale des arts à Paris pour une durée d’un an et à une bourse de recherche d’un montant de 5 700 euros. Cela permet au /à la lauréat·e de développer ses projets artistiques et d’étoffer son réseau. 

 

Le jury étudie les propositions des candidat·es qui sont présentées de manière anonyme, conformément au règlement du Prix de Paris. Cette année 13 propositions sont présentées au jury.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now