Floraine Sintès

Née en 1995. Elle vit et travaille à Lyon.

Floraine Sintès est artiste, diplômée des beaux-arts de Lyon. 

 

Après avoir suivi une formation en design (packaging et communication des marques) elle rejoint les beaux-arts de Lyon dont elle sort diplômée en 2020. 

 

Elle est engagée dans différentes associations et collectifs: la Maison de l’écologie (Tiers lieu indépendant à Lyon dont elle co-assure la redéfinition du projet depuis 2016), elle y monte en 2019 paupière* (espace curatorial). Elle est membre des Cybersistas (club féministe intersectionnel) et co-fonde l’association pôle technique en 2020 (association pour la création d’espace de travail pour les artistes à Lyon)

 

Le travail de Floraine Sintès se joue d’infiltration, d’impostures, de protocoles de parasitage et d’adresses. Elle bouscule les rapports hiérarchiques entre ce et ceux·elles  qui nous sont donné·es à voir en développant une réflexion sur les régimes de visibilité et d'invisibilité. Travaillant toujours à partir des contextes, conditions d’expositions, personnes, et dispositifs spécifiques des lieux ou situations. Elle opère par le parasitage de formats normés, ré-utilisant, déplaçant, modifiant langages et protocoles existants. Ses “objets-script”, ou stratégies d'infiltration agissent comme des révélateurs. Soit autant d’indices de passages et de présences, des rôles et places des personnes morales et physiques qui tiennent, maintiennent et soutiennent les lieux de monstration. Elle ré-adresse, en miroir, les modes de fonctionnement des structures se plaçant tout contre. Ses pièces (se) jouent de personnages, aux rôles et fonctions, réel·lles ou fictif·ves, « fau·sses ami·es » imposteur·iices ou allié·es appartenant à un scénario (en) potentiel. Elle se questionne sur l'instrumentalisation cosmétique des pratiques d'attention, de soin, de vigilance, de protection, la violence des systèmes de compensation et sur comment construire d'autres rapports entre personnes physiques et institutions morales. 

 

Proposition pour le Prix Hélène Linossier 2020

 

Trouble-feu,

 

Éclairage extérieur, diffusion d'un programme lumineux.

 

Déstabilisation et parasitage du système d’éclairage extérieur de la fondation Renaud, programmation et émission d’un message d’appel à la vigilance collective connu à caractère alarmant en code morse lumineux - veilleuse in situ, système anti-somnolence.

 

Trouble-feu opère tous les soirs dès la fermeture du fort, à fréquence répétée prenant le relais de l’exposition en veille. Depuis ce symbole architectural de défense de la ville, Trouble-feu appelle à son tour à la vigilance, à observer et surveiller en miroir ces organes émetteurs.

CONTACTS

Mail : sintes.floraine@gmail.com

Instagram : sintesfloraine

Site (à venir) : www.florainesintes.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now